Novartis a enregistré un premier trimestre solide, malgré la perte d'exclusivité de Gleevec, et investi dans de nouveaux lancements pour soutenir la croissance à long terme