«Nous avons besoin de traitements capables de préserver la qualité de vie des patients»